École inclusive et bienveillante
Accueil/Jeunes/Usage de substances/À propos de l’usage de substances

À propos de l’usage de substances

Par |2022-05-19T00:23:36+00:00juin 6, 2021|Usage de substances|

Depuis des milliers d’années, les êtres humains ont fait l’usage d’une grande variété de substances pour différentes raisons (célébrations, rites de passage, apaiser la douleur, etc.). La consommation de substances fait donc partie de notre histoire et notre culture.  

L’usage de toute substance comporte des risques variés pour la santé mentale, la santé physique, la sécurité et les relations. Puisque certaines substances sont plus risquées que d’autres, il est important de connaître les faits et les risques associés à une substance avant d’en consommer.  

Pour de l’information au sujet de substances précises, consulte le moteur de recherche CAMH.  

S’informer et réfléchir aux impacts physiques et psychologiques des drogues peut nous aider à prendre des décisions éclairées afin de veiller à notre propre bien-être.  

L’usage de substances est le fait de consommer une ou des substances appelées « psychoactives » ou « drogues », qui modifient la façon dont le corps et l’esprit (les pensées, les émotions, les comportements et l’humeur) fonctionnent.    

Il existe de nombreuses drogues, dont la caféine, le tabac et la nicotine, l’alcool, le cannabis, les médicaments, les drogues stimulantes ou hallucinogènes, les opiacés, etc.  

Les substances psychoactives peuvent être d’origine naturelle ou composées de molécules chimiques fabriquées en laboratoire (drogues de synthèse). 

Rappel important :
Les drogues vendues illégalement peuvent être mélangées à des produits toxiques ou nocifs pour la santé. On ne peut pas savoir exactement ce que contiennent ces drogues.

.
Loi de l’effet

Les effets d’une drogue sont le résultat d’une combinaison de facteurs : 

  • La substance : la composition chimique, la quantité, la fréquence, la rapidité de la consommation, la méthode de consommation et s’il y a une combinaison d’autres substances. 
  • La personne : l’âge, la taille et le poids, le sexe, l’état physique, l’état mental et l’humeur. 
  • Le contexte : l’endroit, l’ambiance, le moment de la journée, le type de relations avec les autres personnes présentes (amis, inconnus, conflits, etc.).   

Il arrive que la consommation de substances psychoactives entraine des problèmes de santé sérieux comme une surdose, une dépendance ou un trouble de santé mentale.  

Toute substance psychoactive consommée a un effet sur le cerveau, ce qui engendre également des modifications sur le corps, les pensées, les émotions, les comportements et l’humeur. 

Les drogues sont classées en 3 catégories selon leurs effets :

  • Dépresseurs : ralentissent le fonctionnement du corps et de l’esprit.
  • Stimulants : augmentent la fréquence cardiaque et causent de l’agitation.
  • Perturbateurs : déforment les perceptions et modifient les sens.  

Les effets et les risques varient selon la substance et le type d’usage. Pour de l’information au sujet des substances, consulte le moteur de recherche CAMH.  

Les effets d’une drogue sont le résultat d’une combinaison de facteurs. La loi de l’effet est expliquée dans l’onglet précédent ─ L’usage de substances, c’est quoi?

L’usage de substances comporte des risques variés pour la santé mentale, la santé physique, la sécurité et les relations sociales. Voici quelques exemples de risques :

  • Difficultés émotionnelles (ex : anxiété, déprime, détresse) et risque de développer une maladie mentale (ex : dépression, psychose) 
  • Problèmes de santé physique (ex : maladie, blessures, surdose menant au coma ou à la mort) 
  • Augmentation des risques d’accidents, de comportements violents ou de relations sexuelles non protégées dû à un manque de jugement (altéré par une substance)    
  • Difficultés scolaire (ex : absentéisme, faible motivation, baisse des résultats) 
  • Difficultés relationnelles (ex : relations tendues, conflits avec la famille ou les amis)  
  • Problèmes judiciaires (ex : amendes, casier judiciaire) 

.
Consommation et santé mentale

Les capsules vidéo suivantes, réalisées par On parle de santé mentale (Télé-Québec), abordent l’influence des substances sur la santé mentale et donne la parole à des jeunes :

Derrière l’usage de substances se cache toujours des raisons et des besoins. Bien que le ‘Pourquoi’ soit parfois difficile à identifier, il est important de chercher à comprendre ce qui motive le choix de consommer, afin de trouver des moyens durables pour veiller à son propre bien-être.

.
Raisons/besoins qui motivent les gens à consommer  

  • Pour explorer : Certaines personnes sont attirées par les nouvelles expériences et sont curieuses de découvrir de nouvelles sensations ou de prendre des risques.
  • Pour se sentir bien : Certaines substances procurent (temporairement) un effet énergisant (stimulants) ou relaxant (dépresseurs) qui est agréable.
  • Pour se sentir mieux : L’usage de substances peut représenter un moyen pour tenter de réduire le stress, l’anxiété, des pensées, des sensations physiques et des émotions douloureuses. En consommant, certaines personnes cherchent à éviter, engourdir ou apaiser (temporairement) leur souffrance alors qu’elles tentent de faire face à des difficultés ou de surmonter des expériences traumatisantes (parfois pas manque de stratégies).
  • Pour faire mieux : La pression de performer peut amener certaines personnes à faire l’usage de substances pour avoir (temporairement) la capacité de continuer ou d’accroître sa performance.
  • Pour répondre à un besoin d’appartenance : Certaines personnes consomment pour faire partie d’un groupe, pour atteindre un certain standard, pour imiter une personne admirée, par crainte du rejet, par pression sociale ou en raison de l’influence de pairs.

Références : Here to Help, Kelty Mental Health et Jeunesse, J’écoute 

Certaines personnes consomment de l’alcool ou des drogues occasionnellement, pour le plaisir, et éprouvent peu d’effets néfastes sur leur santé et leur bien-être.

Pour évaluer les impacts de la consommation sur ta vie et celle des autres, voici quelques pistes de réflexion proposées par On parle de santé mentale (Télé-Québec) :

  • Est-ce que la consommation nuit à mes relations?
  • Est-ce qu’elle m’empêche de faire mes activités habituelles?
  • Est-ce que je sens une pression de la part des autres pour consommer?
  • Est-ce que je suis capable d’avoir du plaisir même sans consommer?
  • Est-ce j’ai d’autres moyens pour apaiser le stress, l’anxiété ou des émotions douloureuses?


Signes pouvant indiquer un problème lié à l’usage de substances
 

PENSÉES  Penser que…

  • j’ai besoin d’une substance pour m’amuser ou me détendre  
  • les autres m’apprécient plus quand je consommes  
  • je devrais diminuer ta consommation  
ÉMOTIONS
  • Irritabilité lorsque d’autres critiquent ma consommation. 
  • Honte ou culpabilité par rapport à ma consommation 
  • Sentiment de déprime la majorité du temps  
COMPORTEMENTS
  • Consommer pour éviter des problèmes ou des préoccupations  
  • Difficulté à contrôler ou à diminuer ma consommation 
  • Difficultés relationnelles, scolaires ou problèmes judiciaires à cause de ma consommation 
  • Augmentation de la consommation (fréquence, quantité)
  • Arrêt d’activités qui étaient importantes pour moi auparavant  
SIGNES PHYSIQUES
  • Besoin d’augmenter la quantité de la substance pour ressentir les mêmes effets (risque de dépendance physique) 
  • Problèmes de santé ou une maladie  

 

Tu te questionnes au sujet de ta consommation de substances?

Complète l’auto-évaluation Alcohol & Substance Use Self-Check de Foundry.  

 

La consommation engendre des effets néfastes sur ta vie ou celle des autres? 

De l’aide existe et c’est possible d’aller mieux… consulte l’onglet suivant ! 

Quel que soit le problème, il existe des solutions et diverses options pour obtenir du soutien. Pour savoir comment, visite la page Obtenir du soutien !


SERVICES DE SOUTIEN

Si une personne qui a consommé est inconsciente, en crise, a de la difficulté à respirer ou a des douleurs à la poitrine : appelle immédiatement le 9-1-1. 

  • Jeunesse J’écoute : Pour les jeunes au Canada, quel que soit le problème. Téléphone : 1-800-668-6868 | Texto : texte PARLER ou CONNECT au 686868 (24h/24)
  • BC Poison Control Centre : Pour les personnes qui ont (potentiellement) été empoisonnées par des substances psychoactives, chimiques et autres. Téléphone : 1-800-567-8911 (24h/24) 
  • YouthBC Online Chat : Pour les jeunes de la Colombie-Britannique et du Yukon (en anglais seulement). Téléphone : 1-866-661-3311 | Clavardage (midi à 1h00 du matin) : youthinbc.com

Pour connaitre tous les services d’aide disponibles en Colombie-Britannique : Consulte le répertoire Get Support de Foundry.

 

RESSOURCES ET OUTILS

  • Substance Use (Foundry: Information, liens entre l’usage de substances et la dépression, conseils, proposition d’outils et d’applications pour aider à la gestion de sa consommation.   
  • Drug Cocktails (BC Children’s Hospital) : Site créé pour aider les jeunes à connaitre les faits concernant les effets et les risques de mélanger différentes substances comme des médicaments, la nicotine, l’alcool, le cannabis et d’autres drogues illicites.
  • You and substance use (Here to HelpInformation, outils et conseils liés à l’usage de substances. 
Masquer la page