École inclusive et bienveillante
Accueil/Jeunes/Santé sexuelle/Sextage et sextorsion : quoi faire si ça t’arrive?

Sextage et sextorsion : quoi faire si ça t’arrive?

Par |2022-06-15T05:52:37+00:00juin 14, 2022|Santé sexuelle|

As-tu déjà entendu parler du sextage ou du sexting et de la sextorsion ? Connais-tu une personne qui a déjà été confrontée à une situation impliquant des sextos ? Dans tous les cas, cet article te sera utile pour te protéger et informer tes ami.e.s.  

C’est important de comprendre de quoi il s’agit et de savoir quoi faire si toi ou des ami.e.s se retrouvent dans une telle situation.  

« Personne n’a le droit d’exercer de la pression sur toi pour t’amener à partager des images de toi nu. Ça peut paraître inoffensif quand c’est avec ton copain ou ta copine, mais souviens-toi qu’une fois que l’image est envoyée, tu ne peux pas savoir qui pourrait la voir. »
Gouvernement du Canada 

Le sextage (ou l’autoexploitation juvénile) fait référence à la création, l’envoi ou la réception de « sextos » par messagerie électronique (texto, application mobile, courriel, etc.).  

Les sextos sont des messages, des photos, des vidéos à caractère sexuel, qui montrent ou décrivent une ou des personnes nues, partiellement nues ou se livrant à un acte sexuel.   

Certaines personnes partagent des messages ou des photos intimes pour différentes raisons (ex : séduire, explorer l’intimité, faire une blague, se conformer sous la pression ou les menaces, etc.). Toutefois, il est important de se rappeler que de produire, envoyer et recevoir des sextos c’est très risqué et dans certains cas, illégal.

Si l’échange d’images intimes est fait de manière non consensuelle, non sollicitée, agressive ou sous la pression et les menaces, on parle de cyberviolence sexuelle
Pour en savoir plus, consulte : Ce qu’il faut savoir sur la cyberviolence sexuelle 


Enjeux légaux

  • Les photos ou les vidéos à caractère sexuel d’une personne de moins de 18 ans sont considérées comme de la pornographie juvénileRegarder, posséder, partager ou prendre des photos ou vidéos intimes d’une personne mineure peut être considéré comme criminel.  
  • Il est illégal de créer ou de partager des photos ou des vidéos de nudité sans le consentement de la personne concernée. 
  • Les situations impliquant des sextos peuvent mener à différentes infractionsPour en savoir plus, consulte les lois canadiennes.

 

Attention 

Dès qu’un sexto est créé et/ou envoyé, il y a un risque élevé que le contenu soit diffusé sans le consentement de la personne ou par erreur et créer beaucoup de tort. Par exemple :  

  • un téléphone cellulaire est emprunté, perdu ou volé   
  • un compte ou un ordinateur est piraté  
  • le sexto est envoyé par erreur à une autre personne ou au mauvais numéro  
  • la personne qui a reçu le sexto le consulte dans un endroit public
  • la relation avec la personne se détériore et la confidentialité n’est plus respectée 
  • une personne utilise les sextos pour faire du chantage, manipuler ou menacer 

« ll est facile d’enregistrer une diffusion en direct ou d’en tirer des captures d’écran. Ne faites pas l’erreur de penser qu’il n’y a pas de danger parce que c’est du direct. S’exhiber en direct devant une caméra, ce n’est pas moins risqué que d’envoyer photos ou des vidéos. »
Cyberaide.ca 

.
Pour en savoir plus
 

La sextorsion, c’est une forme de chantage. C’est lorsqu’une personne menace d’envoyer ou de partager une photo/vidéo intime de soi à d’autres personnes, si on refuse de lui envoyer de l’argent ou de faire ce qu’elle demande.  

La sextorsion, le chantage, les menaces, le harcèlement, la diffusion d’images intimes sans le consentement et des comportements qui nuisent à la réputation font référence à différentes infractions aux lois canadiennes.     


Exemples de 
tactiques de sextorsion :  

Cyberaide.ca signale de nombreuses tactiques de sextorsion contre les jeunes. Par exemple :

  • Une personne menace de faire circuler une photo intime si l’ado refuse d’en envoyer d’autres.
  • Une personne menace de diffuser un photomontage utilisant le visage de l’ado sur un corps nu si l’ado refuse de lui envoyer de d’argent. 
  • Une personne se fait passer pour une adolescente sur un site quelconque et piège des jeunes en leur demandant de se dévêtir devant la caméra, en faisant croire que sa caméra est brisée. Elle enregistre et les menace ensuite de diffuser la vidéo si elle ne reçoit pas d’argent de leur part. 
  • Une personne envoie un message proposant de payer l’ado en échange d’images intimes et fera éventuellement des menaces si l’ado refuse. 
  • Une personne propose aux jeunes un emploi dans une agence de mannequins, demande d’envoyer des photos osées et menace les jeunes qui refusent d’envoyer d’autres photos.

« Si tu remarques ce genre de comportement ou si tu te sens mal à l’aise, fie‑toi à ton instinct. Si quelque chose ne te paraît pas normal, c’est sans doute parce que tu ne sais pas tout. On essaie peut‑être de te tromper. » – Cyberaide.ca 

 .
Pour en savoir plus :  

Voici quelques pistes pour prévenir la sextorsion et des incidents liés aux sextos :  

  • Fais preuve de prudence en ligne et évite de prendre et d’envoyer des images intimes.   
  • Fie-toi à ton instinct si tu remarques un comportement alarmant.  
  • Rappelle-toi que tu as le droit de te sentir respecté.e.
  • Pratique-toi à dire « non » et exprimer tes limites clairement.  
  • Pour te sortir d’une situation inconfortable, tu pourrais quitter la conversation, utiliser l’humour, inventer une excuse, blâmer ton parent, bloquer l’autre personne.  
  • Si tu reçois un sexto, efface-le rapidement et parles-en à une personne adulte de confiance. 
  • Saches que de l’aide existe (regarde l’onglet suivant : Comment obtenir de l’aide ?).   
  • Partage tes connaissances ou cet article avec tes ami.e.s !  

Joue à Photo intimes : sextage (Jeunesse J’écoute) :  
Que pourrait-il arriver si tu recevais ou envoyais un texto ? Essaie ce jeu interactif de prise de décisions sur le sextage dans lequel tu contrôles le déroulement de l’histoire !  

Si tu fais face à un incident lié au sextage ou à la sextorsion, sache que de l’aide existe ! C’est très important d’en parler avec un.e adulte de confiance qui t’aidera à trouver des solutions.  

 .
Ressources pour savoir quoi faire selon la situation :  

Dangers d’Internet : Images intimes (Cyberaide.ca) : Page Web qui répond à plusieurs questions : 

  • Où trouver de l’aide ? 
  • Quoi faire de plus ? (pour réduire les risques que le sexto soit partagé) 
  • Quoi faire si je suis victime de menaces ou de chantage ?  
  • Quoi faire si un.e adulte possède ou partage une photo intime de moi ? 

Que faire si tu te fais sextorquer? 

  • Ne pas céder aux menaces.
  • Cesser toute communication avec l’individu et conserver les conversations (bloquer l’individu ou désactiver tous ses comptes, sans les supprimer). 
  • Contacter rapidement le service de police ou faire un signalement à Cyberaide.ca.
  • Expliquer la situation à un.e adulte de confiance et obtenir du soutien. 

.
AidezMoiSVP.ca : Site pour aider les jeunes à faire face à un incident lié à des images intimes.

Tu peux également contacter AidezMoiSVP.ca en complétant un formulaire.   

 

Services d’aide immédiate 

S’il y a une situation d’urgence ou un danger immédiat, appelle le 911 

Si une personne est confrontée à de la sextorsion, contacte rapidement le service de police de ton secteur ou Cyberaide.ca en ligne ou au 1 866 658-9022. 

Sinon, Jeunesse, J’écoute (1 800 668-6868), ainsi que d’autres services d’aide immédiate sont accessibles gratuitement 24h/24.
 

« Tu as peut-être envie de te réfugier dans ta chambre ou de te venger, mais cela ne ferait qu’empirer les choses. Si c’est ton cas, souviens-toi que tu n’es pas seul.e. Confie-toi à une personne de confiance, assure-toi que tu es en sécurité et prends des mesures pour te protéger. Souviens-toi, ce n’est pas de ta faute si le sexto a été partagé sans ton consentement. Personne ne mérite de voir sa confiance brisée et son droit à la vie privée violer. Tu peux communiquer avec Jeunesse J’écoute en tout temps. » – Jeunesse J’écoute 

Les références suivantes ont été utilisées pour la rédaction de cet article : 

AidezMoiSVP.ca (Centre canadien de protection de l’enfance) 
Dangers d’Internet : Images intimes  (Cyberaide.ca) 
Dangers d’Internet : La sextorsion (Cyberaide.ca) 
Photos intimes : sextage (Jeunesse, J’écoute) 
Qu’est-ce que le « sextage »? (Gendarmerie Royale du Canada)  
Sextage et sextorsion : Ce que c’est et que faire quand ça t’arrive (Gouvernement du Canada) 
Sextage : qu’est-ce que la loi permet? (CliquezJustice.ca)  
Sextos et séduction (Tel-Jeunes)  
Sexting (Foundry) 
Te fais pas sextorquer (Centre canadien de protection de l’enfance)  

Masquer la page