École inclusive et bienveillante
Accueil/Jeunes/Relations saines/Cette relation est plutôt saine ou malsaine?

Cette relation est plutôt saine ou malsaine?

Par |2022-08-17T18:09:27+00:00août 10, 2021|Relations saines|

Entretenir des relations saines avec d’autres personnes est essentiel à notre santé et notre bien-être, en plus de contribuer à créer un société davantage bienveillante. 

Les relations saines sont des relations égalitaires qui permettent aux gens de se sentir respectés, acceptés et en sécurité. À l’inverse, les relations malsaines sont des relations inégalitaires qui peuvent amener une personne à se sentir inconfortable, anxieuse, isolée, non-respectée ou même en danger. 

Être capable de faire la différence entre les relations saines et les relations malsaines peut t’aider à faire des choix pour ta sécurité et ton bien-être ou même te permettre d’aider une ami.e ! 

QUELQUES SIGNES À RETENIR

Respect : Vous respectez vos besoins, vos sentiments, vos limites personnelles et ceux de l’autre. 

Confiance : Vous pouvez compter sur l’autre et vice-versa.  

Sentiment de sécurité : Vous savez que l’autre n’essaiera pas de vous blesser intentionnellement.

Honnêteté : Vous êtes sincères l’un.e envers l’autre.  

Communication : Vous discutez de sujets importants, vous vous écoutez mutuellement et vous tentez ensemble de résoudre vos conflits.  

Authenticité : Vous vous sentez à l’aise d’être vous-mêmes, sans essayer de changer pour plaire.  

Égalité : Vous entretenez une relation réciproque et juste.  

Entraide : Vous êtes prêt.e.s à vous entraider, à vous encourager et vous soutenir mutuellement.  

Bienveillance :  Vous vous souciez de l’autre et vous essayer de vous comprendre mutuellement. 

Plaisir : Vous aimez passer du temps ensemble.  

Indépendance : Vous êtes libres de faire des choix, d’avoir vos opinions, vos intérêts personnels et d’entretenir d’autres relations.

.
Même dans une relation saine, il arrive que des désaccords et des conflits surviennent. Pour en savoir plus, consulte l’article Gérer ses conflits de manière saine et bienveillante.  

Une relation peut devenir malsaine lorsque les conflits deviennent fréquents et entrainent des actions irrespectueuses menaçant le bien-être ou la sécurité d’une personne.
.

Message des Jeunes Leaders des Relations Saines :

« Nous méritons tous et toutes d’avoir des relations saines ! […] L’important est de faire de notre mieux pour traiter les personnes autour de nous avec respect et égalité. Mais aussi de reconnaître quand les autres ne font pas preuve des mêmes qualités à notre égard. »

Consulte leur fiche : Vos droits dans une relation amicale, amoureuse ou sexuelle

QUELQUES SIGNES À RETENIR

Imprévisibilité : Une personne a des réactions imprévisibles et intenses.  

Contrôle : Une personne surveille constamment l’autre et lui dicte quoi faire.  

Isolement : Une personne limite la participation de l’autre à des activités sociales et peut faire preuve de jalousie excessive.  

Menaces : Une personne n’accepte pas les refus et menace afin que l’autre fasse ce qu’elle veut.  

Humiliation : Une personne insulte, rabaisse, dénigre ou humilie l’autre.  

Blâme : Une personne rejette la faute sur l’autre, l’accuse et la fait sentir coupable.  

Minimisation ou déni : Une personne nie l’existence de ses comportements abusifs ou prétend que l’autre dramatise.  

Violence physique : Une personne commet des gestes violents, tels que frapper, pousser, gifler, mordre, détruire des biens pour effrayer l’autre, etc.   

Violence sexuelle : Une personne commet ou menace de commettre un acte à caractère sexuel sans le réel consentement de l’autre (ex : contacts sexuels, utilisation de drogues pour convaincre l’autre, partage de photos intimes, refus d’utiliser des contraceptifs, etc.) 

Abus économique : Une personne contrôle les finances de l’autre, lui vole de l’argent ou des biens, l’oblige à lui donner ou à obtenir de l’argent.  

.
Ces signes sont reliés à la violence psychologique, physique, sexuelle ou économique. 
Pour en savoir plus, consulte l’article C’est quoi la violence dans les fréquentations? de Jeunesse J’écoute.

Si tu reconnais un ou plusieurs de ces signes dans une de tes relations, c’est important d’en parler à une personne de confiance ou de faire appel à un service d’aidecar il y a des façons saines et sécuritaires de vivre une relation et de faire face aux difficultés.

Si tu te questionnes quant à tes comportements, consulte l’article Reconnaître votre comportement relationnel nuisible de Jeunesse J’écoute.

.

Capsule vidéo réalisée par Tel-jeunes

Être dans une relation malsaine peut être une expérience difficile, voire traumatisante. Même si la relation ne convient plus, il peut parfois être difficile de partir, et ce, pour différentes raisons.

Souviens-toi que tu as le droit de mettre fin à une relation et tu n’es pas responsable des gestes et des réactions d’une autre personne. 


INFORME-TOI

Continue de t’informer comme tu le fais en ce moment. En apprendre davantage sur les relations et les services de soutien pourrait t’aider à prendre des décisions pour ta sécurité et ton bien-être.  

.
PARLES-EN À UNE PERSONNE DE CONFIANCE

Même s’il peut être difficile d’en parler, le fait d’en parler à une personne de confiance pourrait te permettre de te sentir moins seul.e et t’aider à déterminer les prochaines étapes. Dans ton entourage, qui pourrait t’écouter et éventuellement t’aider? Trouve des personnes aidantes dans tes ami.e.s, ta famille et à l’école. Plus tu as de soutien, mieux c’est. Tu peux aussi contacter un service d’aide gratuit et confidentiel, accessible 24h/24
.

PRÉPARE-TOI

Selon la situation, il peut y avoir des risques que la personne qui a des comportements abusifs n’accepte pas la fin de la relation et les limites exprimées, qu’elle tente d’utiliser la pitié, le chantage ou autre comportement perturbateur. Dans ce cas, il peut être difficile d’avoir une séparation calme et mutuelle. Voici quelques pistes de réflexion :  

  • Quelles sont les raisons qui motivent ma décision de mettre fin à cette relation? Ces raisons pourraient t’aider à prendre la décision, passer à l’action et te remémorer ta décision, en cas de doute. Est-ce que cette relation te fait sentir bien, concorde avec tes valeurs, t’aide à atteindre tes objectifs, te fait sentir en sécurité?   
  • Est-ce que je me sens en sécurité de mettre fin à la relation en personne?  Si oui, choisis l’endroit et l’heure et partage ton plan avec une personne de confiance. Si non, choisis un autre moyen sécuritaire, comme par téléphone ou par texto.
  • Quoi faire si la personne refuse ma décision ou insiste pour des explications? Après avoir exprimé ta décision, tu peux choisir quelles informations tu te sens à l’aise de partager. Tu n’as pas l’obligation de répondre à toutes les questions et tu peux mettre fin à la conversation.      
  • Quoi faire si la personne me fait une déclaration ou me promet de changer? Mettre fin à une relation peut susciter beaucoup d’émotions, parfois même des doutes ou de l’espoir. Rappelle-toi les raisons qui ont motivé ta décision. Tu peux aussi prendre le temps de poursuivre tes réflexions et d’en parler avec une personne de confiance.

.
PRÉVOIS UN PLAN DE SÉCURITÉ

Ta sécurité est primordiale. Prévoir un plan de sécurité vise à diminuer les risques pour ta sécurité, et tu n’as pas à le faire seul.e. S’il y a un danger immédiat, n’hésite pas et appelle le 911.   

En cas de besoin… 

  • Qui peux-tu appeler? 
  • Où peux-tu aller? Comment t’y rendre?  
  • Avoir une entente et un code secret avec au moins une personne de confiance, qui signifierait que tu as besoin d’aide : soit qu’elle doit te rejoindre dans un endroit sécuritaire quelconque ou qu’elle doit appeler la police (ex : envoyer un émoji un chiffre ou un mot prédéterminé par texto en cas de besoinprévoir que la personne appelle et pose une question du genre « Veux-tu manger de la lasagne ou de la pizza? » et qu’un des choix soit associé à « j’ai besoin d’aide »). 
  • Avoir des excuses en tête que tu peux utiliser pour partir (ex : je dois y aller, car mes parents m’attendent, j’ai une rencontre d’équipe, je dois aller aux toilettes).

.
Si tu prévois mettre fin à la relation, partage ton plan avec une personne de confiance : 
 

  • Comment mettras-tu fin à la relation? (par téléphone, texto, en personne, lettre, etc.) 
  • Quand? (assure-toi que ta personne de confiance est disponible au besoin) 
  • Où? (si c’est en personne, choisis un endroit sécuritaire et tu as le droit d’être accompagné.e) 

.
Pendant et après la relation, voici d’autres moyens pour veiller à ta sécurité :  

  • Documente les gestes abusifs (conserve les textos ou relevés téléphoniques, prend en photo s’il y a eu blessure(s) ou bris, etc.) et conserve ces informations dans un endroit sûr, au cas où tu aurais besoin de montrer des preuves.  
  • Protège ta vie privée, soit en modifiant tes mots de passe, en renforçant les paramètres de sécurité de tes comptes sur les réseaux sociaux, en bloquant la personne en ligne, etc. 
  • Mémorise des numéros importants au cas où tu n’aies pas accès à ton téléphone. 

QUELQUES FAÇONS D’OFFRIR SON AIDE À UNE PERSONNE

  • Parle-lui de ce que tu as remarqué ou de ce qui t’inquiètes.  
  • Écoute-la et dis-lui qu’elle n’est pas seule, qu’elle peut obtenir du soutien.   
  • Dis-lui que tu la crois et que ce n’est pas de sa faute.  
  • Rappelle-lui que sa sécurité est une priorité.  
  • Permets-lui de décider à qui se confier et aide-la à choisir un adulte de confiance.   
  • Suggère-lui de contacter un service d’aide immédiat ou propose-lui d’appeler avec elle.    

Si tu crains pour la sécurité d’une personne, préviens un adulte de confiance, même si elle t’a demandé de ne pas en parler. La sécurité, c’est la priorité!  

S’il y a un danger immédiat, n’hésite pas et appelle le 911. 

SERVICES D’AIDE 

Jeunesse J’écoute / Kids Help Phone  : Pour les jeunes au Canada, quel que soit le problème.  Téléphone : 1-800-668-6868 | Texto : texte PARLER ou CONNEXT au 686868

Helpline for Children : Pour les enfants et les jeunes qui ont besoin d’aide ou qui ne se sentent pas en sécurité. Téléphone : 310-1234 (sans code régional) 

YouthinBC : Pour les jeunes de la Colombie-Britannique et du Yukon (en anglais seulement). Téléphone : 1-866-661-3311 | Clavardage (midi à 1h00 du matin) : youthinbc.com 

VictimLink BC  : Pour toute personne victime d’un crime. Téléphone : 1-800-563-0808 

AidezMoiSVP / NeedHelpNow : Pour les jeunes qui ont besoin d’aide pour bloquer la propagation de photos ou de vidéos à caractère sexuel : needhelpnow.ca  

Cyberaide.ca – La centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur internet : Pour faire un signalement concernant une situation liée à l’exploitation sexuelle des jeunes en ligne. 

 

RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES

Jeunes Leader des Relations Saines (JLRS) : Programme pour les jeunes de la Colombie-Britannique qui vise à fournir des informations et des outils pour apprendre à mieux vivre avec soi et les autres.  

8 signes avant-coureurs d’une relation malsaine (PREVNet) : Aide-mémoire visant a réfléchir aux éventuels signes avant-coureurs d’une relation malsaine. 

Les relations amoureuses saines (PREVNet et Facebook) : Guide pour les jeunes afin de promouvoir des relations saines.

Thème : violence dans les fréquentations (Jeunesse J’écoute) : Articles au sujet des relations malsaines et de la violence dans les fréquentations.  

Foundry – Relationships : Conseils, outils, applications et autres ressources au sujet des relations.  

Masquer la page