École inclusive et bienveillante
Accueil/Jeunes/Usage de substances/Le vapotage, parlons-en!

Le vapotage, parlons-en!

Par |2022-05-19T07:38:02+00:00juin 5, 2021|Usage de substances|

Plusieurs jeunes pensent que le vapotage n’est pas dangereux. Toutefois, le vapotage n’est pas sans risque pour la santé. Comme pour la consommation de toute substance, renseigne-toi afin de faire des choix éclairés !
.

Vidéo en provenance d’une campagne de sensibilisation du Gouvernement du Canada.

Le vapotage consiste à inspirer et expirer la vapeur créée par un appareil électronique qui chauffe un liquide contenant des produits chimiques, des saveur artificielles, une quantité variable de nicotine et parfois même du cannabis.

.
Quelques faits à considérer : 

Mythes Dans les faits…
Le vapotage ce n’est pas nocif pour la santé, car c’est seulement de la vapeur Les produits de vapotage produisent une vapeur contenant plusieurs substances chimiques nocives et des métaux dangereux pour la santé. De plus, de nombreux liquides de vapotage contiennent une quantité de nicotine plus élevée que dans les cigarettes entrainant une forte dépendance.
Le vapotage ne pousse pas les gens à fumer  Il a été démontré que les jeunes qui commencent à vapoter ont plus de risques de devenir fumeurs de cigarettes traditionnelles.

La vidéo suivante, réalisée par Santé Canada, présente un aperçu du fonctionnement du vapotage :

.
Clique ici pour voir l’affiche qui illustre le fonctionnement d’un dispositif de vapotage.

Le vapotage peut t’exposer à des produits chimiques et même des métaux dangereux, dont les effets à long terme sont encore incertains. Toutefois, les effets de la nicotine ont été démontrés.

La nicotine, présente dans la plupart des liquides à vapoter, est un stimulant puissant qui atteint rapidement le cerveau et provoque une accélération de la fréquence cardiaque et de la respiration. Le corps devient très rapidement dépendant de cette substance.

  • Dépendance physique : Le cerveau s’habitude à recevoir de la nicotine et en redemande. La personne développe rapidement des symptômes de sevrage si elle n’en consomme pas (ex : agitation, tremblements, maux de tête, irritabilité).
  • Dépendance psychologique : Le cerveau associe l’action de vapoter avec une sensation de détente ou de plaisir. La personne peut ressentir un état de malaise ou d’angoisse si elle n’en consomme pas.

Santé Canada indique que la nicotine peut :

  • nuire à la mémoire et à la concentration
  • nuire au développement du cerveau des jeunes
  • entraîner une diminution du contrôle des impulsions

Pour en savoir plus à propos de la nicotine, explore la page : Learn about Nicotine (QuitNow).

Les personnes qui vapotent le font pour différentes raisons. Certaines personnes vapotent pour les aider à arrêter de fumer ou parce qu’elles trouvent cela relaxant. D’autres personnes commencent à vapoter soit par curiosité, pour intégrer un groupe, parce qu’elles apprécient le goût et croient que le vapotage ne présente aucun risque ou parce qu’elles cherchent à apaiser leur stress.

Pour connaitre des stratégies afin d’apaiser le stress et l’anxiété, consulte les articles :

Tout le monde a le droit de dire non. Et simplement « non merci, ça ne m’intéresse pas » peut être une réponse suffisante, si une personne te demande ou t’incite à vapoter.

T’affirmer et défendre ton choix pourrait même inciter d’autres jeunes à faire de même.

Tu as également le droit de quitter un endroit ou un groupe si tu ressens de la pression et que tu ne te sens pas à l’aise.

Pour éviter la pression des autres, trouve des ami.e.s qui respectent tes décisions, qui n’exercent pas de pression sur toi ou qui ne vapotent pas. T’entourer de personnes de confiance peut t’aider à rester fidèle à tes valeurs et tes choix.

Besoin de conseils pour savoir comment refuser une invitation à vapoter?
Clique ici
pour connaitre quelques idées !
.

Savais-tu qu’une des principales raisons pour lesquelles plusieurs jeunes disent avoir commencer à vapoter est la pression des pairs ?

Choisir de ne pas vapoter, c’est de prioriser sa santé et en plus, tu économiseras de l’argent!

En raison de la dépendance à la nicotine, arrêter le vapotage peut être difficile, c’est pourquoi il est pertinent d’aller chercher de l’aide. C’est une bonne idée d’en parler avec une personne adulte de confiance (membre de la famille, intervenant.e, etc.) ou un médecin de famille.

.
Services d’aide

Disponibles 24h/24 :

En personne ou en ligne :

  • VGH Smoking Cessation Clinic : Service de soutien gratuit pour les résident.e.s de la Colombie-Britannique qui ont une dépendance à la nicotine (en personnel, par téléphone ou vidéo).
  • Foundry : Service de soutien virtuel ou en personne pour les jeunes de 12 à 24 ans.

Pour d’autres services d’aide, consulte la section Obtenir du soutien.

.
Ressources complémentaires

Masquer la page