École inclusive et bienveillante
Accueil/Parents/Style de vie sain/Encadrer l’utilisation de la technologie pour la santé et la sécurité

Encadrer l’utilisation de la technologie pour la santé et la sécurité

Par |2022-08-10T21:40:12+00:00octobre 26, 2021|Style de vie sain|

Les enfants sont exposés aux technologies numériques de plus en plus jeunes. Autant les enfants que les ados ont besoin d’être accompagnés par des adultes de confiance afin d’apprendre à utiliser la technologie de manière saine et sécuritaire.  

La supervision parentale est essentielle, d’autant plus lorsque les enfants vieillissent et que l’accès au Web se fait également en dehors du milieu familial. 

Cet article vous propose de nombreuses ressources dans le but de veiller à la santé, au bien-être et la sécurité des jeunes internautes.  

La technologie et les appareils numériques ne cessent d’évoluer et les applications web ou mobiles, les réseaux sociaux, les jeux vidéo et les jeux en ligne se multiplient. Le Ministère de l’Éducation encourage les parents à s’impliquer dans la vie numérique de leur enfant pour apprendre ensemble et favoriser la prise de décisions responsables. 

Vidéo produite par le Gouvernement de la Colombie-BritanniquePour les sous-titres en français, appuyez sur la fonction ParamètresSous-titres, sélectionnez Traduire automatiquement et la langue.


HabiloMédias
, le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, offre de nombreuses ressources (guides, tutoriels, fiche-conseils, vidéos, jeux et articles) pour les parents à consulter gratuitement. Parmi le matériel proposé, vous trouverez :  

.
Safer Schools Together
 offre également plusieurs ressources (en anglais) pour les parents, téléchargeables gratuitement. Parmi les guides proposés, vous trouverez :  

.
Common Sense Media – For Parents propose de l’information (en anglais) à propos du contenu de films, de jeux vidéo, d’émissions de télé, d’applications ou de médias sociaux afin de déterminer ce qui est approprié ou non selon l’âge.  

.
Cyberwise est un programme de littératie numérique (en anglais) qui vise à informer et outiller les familles quant à l’utilisation de la technologie par les jeunes. La section Learning Hubs propose de l’information à propos de sujets variés et la section Chats rend disponible de nombreuses discussions enregistrées entre des spécialistes dans le domaine.

Le monde numérique comporte de nombreux avantages, mais également des risques que nous devons absolument considérer, afin de veiller à la protection des enfants et des jeunes   


Eraseexpect respect and safe education
 est une plateforme virtuelle du Gouvernement de la Colombie-Britannique qui propose plusieurs ressources et conseils afin de promouvoir la sécurité en ligne des jeunes : veuillez consulter la section Online Safety 

Vidéo produite par le Gouvernement de la Colombie-BritanniquePour les sous-titres en français, appuyez sur la fonction Paramètres, puis Sous-titres, sélectionnez Traduire automatiquement et la langue. 

.
Cyberaide.ca, la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne, est un programme bilingue du Centre canadien de protection de l’enfance, qui offre une plateforme de signalement, des services et des ressources dans le but de prévenir la violence faite aux enfants. Parmi ces ressources, vous trouverez :

  • AidezMoiSVP.ca : Information et soutien pour les jeunes et les parents, afin de faire face à un incident d’autoexploitation juvénile (sexting) ou une situation de cyberintimidation.  
  • Alertes Cyberaide.ca : Alertes envoyées par courriel à propos des nouvelles tendances pour ainsi mieux protéger votre famille dans l’espace numérique.
  • CyberJulie : Outils interactifs qui permettent aux enfants de 3e et 4e année d’apprendre à faire preuve de prudence en ligne, tout en s’amusant. 
    .

Pour signaler une situation préoccupante, veuillez consulter :


Ressources complémentaires

  • Conseils pour les parents (Commissariat à la protection de la vie privée du Canada) : Conseils pour améliorer les connaissances des enfants à propos de la protection de la vie privée en ligne.  
  • Pensez Cybersécurité (Gouvernement du Canada) : Information, conseils et outils pour sécuriser ses comptes, ses appareils et ses connexions en ligne.
  • HabiloMédias (Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique) : Nombreuses ressources pour les parents afin de veiller à la sécurité et au bien-être des jeunes internautes.  
  • Discuter avec son ado (Fondation Marie-Vincent) : Conseils et ressources complémentaires pour avoir des conversations au sujet de la technologie et de la sécurité avec les jeunes.
  • Family Media Agreement (Common Sense Media) : Contrat familial (en anglais) qui vise une compréhension commune de l’importance de la sécurité en ligne. 

Le « temps d’écran » fait référence au temps passé à faire une activité devant un quelconque écran. Regarder des  capsules vidéo, des émissions et des films, envoyer des textos et clavarder, parcourir les médias sociaux, faire des recherches ou jouer aux jeux vidéo peut certainement avoir des effets bénéfiques pour le bien-être. Toutefois, un excès de temps d’écran peut comporter des risques pour la santé physique et la santé mentale.

Les experts recommandent, pour les moins de 18 ans, un maximum de 2 heures de temps d’écran par jour. Cela peut être difficilement réalisable lorsque l’école et les devoirs nécessitent plusieurs heures à l’ordinateur. Dans ce cas, il est préférable de limiter le temps d’écran du moins pendant le temps libre.    

 

Signes avant-coureurs d’un excès de temps d’écran 

Plusieurs signes peuvent indiquer que la santé et le bien-être risquent d’être affectés par un excès de temps d’écran. Par exemple : 

  • Augmentation du temps passé devant un écran.  
  • Diminution de l’intérêt et du temps passé à faire d’autres activités, au détriment de l’école, de l’activité physique, du temps passé en famille et avec des amis, des activités parascolaires, etc 
  • Détérioration du sommeil, ce qui engendre d’autres conséquences. 
  • Négociations fréquentes menant à des conflits, mensonges quant à la durée du temps d’écran.
  • Changements de comportement (ex : agitation, nervosité, agressivité, négligence de l’hygiène, impatience, isolement, tristesse).  
  • Difficulté à faire des pauses sans écran (ex : regarder constamment son téléphone, répondre immédiatement aux notifications, refuser d’éteindre ses appareils). 
  • Problèmes de santé physique (ex : maux de tête, des douleurs liées à la posture, des problèmes de vision).  

S’exposer à la lumière bleue émise par les appareils électroniques le soir peut causer une difficulté à s’endormir et affecter le sommeil. 

La lumière bleue serait associée à une modification du rythme circadien par une diminution de la sécrétion de mélatonine, soit l’hormone principale du sommeil. 


Si vous remarquez des changements chez votre enfant qui vous inquiètent, c’est une bonne idée de consulter un médecin de famille ou un autre 
service d’aide en santé mentale.   

Pour en savoir plus ou pour savoir comment parler de vos préoccupations avec votre enfant, veuillez consulter Handling Challenges With Screens and Technology de Kelty Mental Health 

 

Stratégies pour favoriser la gestion saine du temps d’écran

Chaque famille a ses propres stratégies pour encadrer le temps d’écran. Par exemple :

  • Parler de la technologie avec son enfant pour l’aider à comprendre l’importance d’équilibrer la technologie avec d’autres activités, pour sa santé et son bien-être. 
  • Convenir d’une durée maximale, soit une limite de temps d’écran (ex : nombre de minutes par jour, jour de la semaine) et se mettre d’accord sur les conséquences en cas de non-respect de la limite choisie. 
  • Identifier des zones ou des moments sans écran (ex : pendant les repas, dans la chambre, 1 à 2 heures avant d’aller dormir).
  • Réduire son propre temps d’écran devant son enfant et tenter de ne pas toujours répondre instantanément aux messages reçus… et encourager les jeunes à faire de même! 
  • Désactiver les notifications sonores et visuelles.  
  • Explorer le contenu que son enfant consulte, favoriser le développement d’un regard critique sur les médias et discuter de ce qui est approprié ou non. Encourager son enfant à aviser un adulte lorsqu’un contenu inapproprié apparaît. 
  • Faire le choix de retirer certaines applications.  
  • Éviter d’utiliser les écrans régulièrement pour aider à calmer ou distraire son enfant.  
  • Utiliser la fonction de gestion du temps d’écran sur les appareils électroniques (outil intégré à plusieurs appareils tels qu’Apple et Android : la fonction se trouve habituellement dans Paramètres). 
  • Éteindre les appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés ou les laisser hors de sa portée lorsque l’utilisation immédiate n’est pas nécessaire. 
  • Faire preuve de créativité : lorsque le temps d’écran est terminé, encourager son enfant à dessiner, écrire ou inventer des histoires à partir de ses intérêts numériques.  

 

Références et ressources complémentaires 

Masquer la page